Sicilia 6cabe

AVANT PROPOS

 

SITUATION DES PORTS SICILIENS & NOS ESCALES

 

Escales sicile

Image

 

CHOIX DES PORTS ET MARINAS

Les ports et marinas pris en compte sont ceux qui peuvent répondre à des critères logiques :

  • Profondeur égale ou supérieure à 4 mètres.
  • Les ports ou marinas sans structure, qui sont en fait des abris, des mouillages ne sont pas décrits.
  • Les ports destinés uniquement à la pêche ou aux petites embarcations ne sont pas pris en compte.
  • Il y a en SICILE des marinas en devenir et qui vont ouvrir à une date ... non précisée sur internet ou dans la presse locale disponible.
  • Les renseignements collectés doivent être disponibles par téléphone, par mail, par site web de la marina ou après une visite in situ.

LES PORTS – LES MARINAS

  • Les marinas ne sont pas toujours des ports au sens où nous avons l’habitude de le définir. Ce sont dans la majorité des cas des pontons flottants (solides) installés au fond d’une baie et gérés par des familles, des associations, des clubs, voire aussi la LEGA NAVALE. Il n’y a donc pas forcément de douches et de sanitaires.
  • Sur les pontons de ces marinas, on trouve souvent des tuyaux pour l’eau à disposition. Bien faire circuler l’eau dans ces tuyaux avant de remplir les cuves, car ils restent au soleil durant des heures, voire des jours et ce qui en sort est une eau odorante... Mais personne ne les volent!
  • Il y a souvent des "passerelles" (planches en bois) mises à disposition.
  • Les marinas ne répondent pas toujours à la VHF, mais surtout au téléphone. Plusieurs langues possibles : italien (qui n’est pas du sicilien), anglais et souvent quelques mots de français.
  • Les Yachts Clubs ou autres « CIRCOLO NAUTICO » ne sont pas des clubs comme on a l’entend en FRANCE.. Ces appellations servent surtout à « baptiser » un ponton.
  • Les réservations (prenotazione) sont toujours possibles, soit par téléphone, soit par mail. Un bon traducteur web tel REVERSO ou SYSTRAN.NET sont d’un bon secours, et le fait de s’adresser aux gestionnaires dans leur langue est souvent apprécié.
  • Si pas de « prenotazione », dans certains "ports ", les marins (ormegiattori) peuvent vous héler à l’avenant pour vous inciter à venir à leur ponton. Demander le prix et aller voir le ponton suivant pour comparer... Cependant une simple recherche en amont permet de cibler l’endroit où l’on veut aller, but de ce site.
  • La LEGA NAVALE demande qu’on s’y intéresse. Les prix sont souvent moins chers, mais les installations peuvent ne pas ressembler aux plus belles marinas. Nous avons cependant bien apprécié la structure et les installations de la LEGA NAVALE de SCIACCA que nous avons visité. Il en existe dans toute l’ ITALIE, mais les places sont limitées en nombre et en taille. (Voir le site). Les frais pour devenir "sociétaire" sont variables selon les antennes locales. Le fait de s'isncrire comme sociétaire, ainsi que l'inscription du bateau à la L.N.I donne droit à la gratuité d'une ou plusieurs nuits dans chaque LEGA NAVALE après réservation. Calcul à faire suivant son parcours. (Clic sur l'image)

Lega navale

  • Dans les ports et les marinas, il n’y a pas de souci avec la sécurité. Les bateaux sont souvent laissés ouverts avec du matériel dessus ou sur le ponton, et rien n’est volé ! Quasiment toutes les marinas sont sécurisées.
  • Quoiqu'il en soit, pour faire le tour de l'île, prévoir un budget ports conséquent sur quasiment 2 mois, sans compterles escales en amont lors de la descente vers la SICILE.

VISITER LA SICILE

  • Il est à intégrer que l'on a jamais fini de visiter la Sicile. En effet, il y a les ruines grecques et romaines en parfaite conservation, des châteaux normands qui nous renvoient à nos âmes d'enfant, des cathédrales et des églises aux décoration richissimes, d'autres, plus austères, des cloîtres et abbayes magnifiques.
  • De plus, si l'on accepte de prendre le chemin des écoliers pour se rendre d'un point à un autre en voiture, on tombe sur des paysages à couper le souffle, tant dans les montagnes que sur les côtes.
  • Il faut donc prendre son temps...!

LA VIE EN SICILE

  • Les siciliens sont très accueillants et serviables, mais attention, si vous demandez à un sicilien où se trouve l’endroit où vous voulez aller, il n’avouera jamais qu’il ne sait pas où cela se trouve et vous indiquera une destination aléatoire. S’armer de sourire, de patience et d’un plan de l’endroit où vous êtes... !
  • Quant le temps oblige à se mettre à l’abri, ou si l’on prévoit des visites de plusieurs jours, un bon plan : les BED & BREAKFAST sont très développés en SICILE, et peu chers. Demander une chambre "matrimoniale"(pour 2). On trouve des logements coquets et propres. Attention cependant, les centre villes vivent tard le soir, et sont bruyants. Prévoir donc de s’excentrer un peu. (Clic sur l'image)

  • Les locations de voitures (scooters – scooters électriques, vélos – vélos électriques) sont bien développées, et les véhicules en bon état. Les grandes enseignes sont représentées dans les grandes villes, mais les marinas sont très souvent en contact avec des loueurs locaux moins chers. Ces loueurs ne demandent, en général, pas de caution.
  • Les Siciliens sont d’une grande convivialité. Le « buongiorno » ou « buonaserra » sont de rigueur dès que l’on croise quelqu’un, qu’il soit dans la rue ou en train de prendre le frais à sa fenêtre.

SE NOURRIR EN SICILE

  • Les restaurants, (hors restau gastronomiques), ne sont pas chers. On mange bien et de bonnes spécialités locales à condition de se perdre dans les vieux quartiers et accepter de s'éloigner un peu des circuits touristiques. La vue sur mer se paye, comme partout, mais nous on l'a tout le temps cette vue... Alors?
  • Le pain... Vaste sujet pour les français. Les Italiens en général ne sont pas les champions du pain à notre goût. Celui qui nous ressemble le plus s'appelle CIABATTA. CIABATTE si l'on en veux 2 ou plus.
  • Les fruits et légumes suivent un circuit particulier. On en trouve certes dans les moyenne ou grandes surfaces, mais ce sont des petits camions ou scooter à benne qui sont les distributeurs des meilleurs fruits et légumes que nous ayons trouvé.
  • Cependant, il y a aussi des grands enseignes type CONNAD, AUCHAN ou CARREFOUR MARKET, mais il faut souvent une voiture pour s'y rendre, à moins qu'ils n'acceptent de livrer au bateau, ce qui se produit parfois. (Clic sur l'image)

Panier

COMMUNICATIONS - DATAS

  • Le wifi dans les marinas est très aléatoire. Toujours gratuit mais peu efficace dès que l’on quitte le bureau d’accueil. Se munir d’un routeur wifi avec une carte data (chiavetta) rechargeable (ricaricabile). On ne peut pas recharger les cartes par internet quoiqu'en disent les vendeurs, à moins de posséder une carte de crédit italienne. Le réseau que nous avons utilisé est VODAFONE qui ne nous a jamais fait défaut, et l’on trouve des boutiques un peu partout.
  • Certains opérateurs français permettent un partage de connexion avec le smartphone. BOUYGUES à ce jour (2016) propose par exemple un forfait EUROPE avec 30 gigas d'internet dont 15 en datas partagés. Se renseigner des conditions chez son fournisseur. (Clic sur l'image)

Vodafone  Tim  Wind

LES DEPLACEMENTS

  • Les bus sont très présents partout. Les billets s’achètent en principe dans les bureaux de tabac, ou pas... ! Parfois dans le bus auprès du chauffeur du bus. Se renseigner dans les bureaux de tabac. (Clic sur l'image)

Ast  Tumino

  • Nous n’avons pas utilisé le train, mais ils existent ! Une ligne embarque sur un ferry depuis l’Italie pour rejoindre PALERME depuis MESSINE. Il ya des voies panoramiques le long de la côte, et le pays est assez bien quadrillé. (Clic sur l'image)

Raileurope

En voiture, on vit de grands moments...

  • Le code de la route est à l’appréciation de chacun...
  • Les lignes blanches (continues ou presque) n’empêchent pas de doubler, parfois à trois de front.
  • Les créneaux ne sont pas de rigueur, et l’on se gare en épi entre 2 voitures garées le long du trottoir.
  • La priorité à droite n’est pas toujours respectée et c’est le plus décidé qui passe.
  • Quant aux limitations de vitesse ...

Mais tout se passe bien. Pas de cris ni de klaxon, la courtoisie est de rigueur !

TIMING

Il faut compter environ 2 mois depuis SAINT RAPHAËL pour effectuer « le giro della Sicilia » si on ne veut pas trop speeder dans ce joli pays.

  • Compter une dizaine de jours pour descendre jusqu’à SANTA MARIA DI NAVARESE pour rejoindre SAN VITO LO CAPO, TRAPANI ou les îles EGADES, en prenant en compte les journées où la météo n’est pas favorable et arriver sans être trop fatigués. Le choix de passer par la côte Ouest ou Est de la CORSE, puis la côte Est de la SARDAIGNE se fait en fonction de la météo, mais on peut aussi passer par la côte italienne, en pensant peut être que les ports sont un peu plus chers.
  • Un mois sur place n’est pas de trop si l’on veut visiter l’intérieur du pays, et encore...
  • Astuce : sur les 2 mois prévus, prévoir une quinzaine de jours de "mauvais temps", vent, fatigue, pluie, flemme ....

 

METEO

Il faut faire attention, car l'on peut trouver du gros vent, en général prévu par les météos citées ci-dessous. Nous en avons fait l'expérience : Mistral 30 noeuds (à l'abri à LIPARI), Sirocco 45 noeuds avec 38°C (à l'abri à PORTOROSA), 35 noeuds de Nord pour le passage du détroit de MESSINE (vent arrière en ciseaux, voiles arisées, 10 noeuds sur le fond...), 25 noeuds de Sud (à l'abri à MARZAMEMI)...
Il faut donc adapter sa navigation au jour le jour et en profiter quand on ne peut pas naviguer pour louer une voiture et visiter l'intérieur de l'île.
 

Dans les ports de Sicile, on vous donnera la météo venant du site WINFINDER dans la majorité des cas. Cela donne une météo locale assez ressemblante et souvent actualisée.

Nous avons aussi utilisé :

  • NAVIMAIL² : j'en suis fan... On peut même prévoir une route heure par heure pour les traversées.
  • LAMMA RETE : site italien bien connu. Donne une bonne tendance à moyen terme. Mise à jour toutes les 24 heures.
  • METEO CONSULT : assez précise localement sur une échéance courte.
  • WINDFINDER bien entendu

Il faut bien être conscient que toutes les prévisions ne sont valables que 24h et rarement plus.

En Sicile, bien veiller à direction et force de la houle si l’on veut faire des mouillages qui sont quasiment tous des mouillages de beau temps.

(Clic sur les images)

Windfinder   Lamma   Meteoconsult

 

LES MOUILLAGES

Les mouillages sont peu nombreux sur les côtes siciliennes.

Très rare sont les mouillages abrités. Il faut bien se persuader que la plus grande partie de ces mouillages sont des mouillages de beau temps et que la situation peut très vite se gâter... En général, cela arrive quand on a décidé de faire une ballade à terre ou au milieu de la nuit...

La houle de travers sans vent est courante, tout comme ces vents catabatiques  qui se lèvent en quelques minutes et peuvent envoyer 35 à 40 noeuds.

Afficher l'image d'origine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vent_catabatique

Ne pas hésiter à laisser filer de la chaîne (4 à 5 fois la hauteur d'eau ou plus) et à investir dans un ancre SPADE. Notre bateau de 11 mètres et de 7 tonnes est équipé de 70 m de chaîne de 10 (et de 40m de câblot) et d'une SPADE de 14 kg. On a pas bougé!

Spade  (Clic sur l'image)  / Une bonne adresse à SAINT RAPHAËL

Nous n'avons que l'expérience du mouillage de TAORMINA et de FAVIGNANA (splendides) mais pour une seule nuit pour chaque site, car la seconde a été très mouvementée quand une grosse houle d'est est arrivée ... sans vent !!!

Les mouillages décrits sur le site viennent du site SEA SEEK.

Cette rubrique a besoin de renseignements que nous n'avons pas à ce moment.

HAUT DE PAGE