Particularités de la navigation en Grèce

LES PARTICULARITES DE LA NAVIGATION EN GRECE

Chat

Tout d'abord, il faut savoir que le nom des ports, mouillages ou autres lieux remarquables peuvent s'écrire de façons différentes. Ainsi le nom île peut s'écrire Nisis - Nisos - Nisoi. Une baie se nomme Ormos, et la baie de Saint Nicolas peut être nommée Ormos Nikolaos - Agios Nickolaos ou Ayios Nikolaos. Les noms propres peuvent aussi présenter des déclinaisons, il faut l'avoir en tête...

Les conditions de navigation en Grèce sont un peu différentes de celles que l'on a l'habitude de rencontrer sur nos bassins de navigation traditionnels, Atlantique, Méditerranée Occidentale. Le temps ici peut très vite changer et notamment naviguer dans les îles fait toucher de près la définition du phénomène venturi...

Effet venturi 3 2

LA METEO

En effet, les prévisions météo étant ce quelles sont, la navigation à voile peut amener quelques interrogations. En général, peu de vent le matin, dans notre expérience en majorité de secteur nord de l'ordre de quelques nœuds (entre 0 et 10/12 nœuds), pour virer secteur sud pouvant monter jusqu'à 20/25 nœuds (parfois plus) de secteur sud.

Nous avons eu dans le Dodécanèse (2019) un meltem qui a duré plusieurs semaines avec 15 noeud dès le matin pour monter à 25/30 noeuds l'après midi et parfois se calmer la nuit.

Il faut aussi compter sur des vents venant de nulle part passant de 5 à 6 nœuds à 25 nœuds en moins d'une minute. Parfois on tombe aussi sur des vents catabatiques (30 nœuds et +), aussi bien au mouillage que dans un port, et là, il faut faire le dos rond et attendre que cela se passe…

Nous avons utilisé les météos suivantes, celle qui la plus proche de la réalité dans notre expérience a été l'application WINDI. Libre à chacun de voir ailleurs et de se faire sa propre idée...

Windy  Windfinder  Meteoconsult   Poseidon 1

Open skiron 1

Tout ceci ajouté à la foule des bateaux de location en saison, fait se poser le choix de navigation . Grossièrement cela se présente un peu comme suit :

1 - on souhaite naviguer cool et profiter des sites à visiter, faire de l'approvisionnement, voire s'occuper de la maintenance du bateau, il faut pour cela trouver une place dans un port, sur un quai, ou un bon mouillage donc, il faut arriver avant midi, car la plupart des vacanciers à l'instar des "voyageurs" ne partent jamais très tôt de leur emplacement.

2 - On veut faire de la voile, il y a souvent de quoi faire, et lorsque l'on arrive à l'endroit prévu pour y passer la nuit, cela peut s'avérer compliqué...

 

LES PORTS

Il y a en Grèce, bien entendu, des marinas. Des marinas exploitées avec tout le confort que nous connaissons (Sanitaires, commerces, artisans, chantiers). Gouvia sur l'ïle de Corfou, la région d'Athenes, Olympic Marina vers le Cap Sounion, Samos Marina, Mykonos, Evros Marina à Leros, pour n'en citer que quelques unes.

La plupart du temps ce que l'on appelle un port, n'est en fait qu'un quai, une digue où l'on jette l'ancre entre 20 et 50m pour mettre ensuite deux amarres à terre. Cela, dans 90% des cas. A noter qu'il n'y a jamais de pendilles à postes ou alors leur présence est très aléatoires d'une année sur l'autre.

Arki

La première fois, c'est un grand moment… On reconnaît de suite ceux qui ne sont pas habitués à la manœuvre, ce sont en général des bateaux qui mettent leur quille pour la première fois en Grèce.

Les symptômes sont rapidement identifiables : les pare battages sont absents , l'annexe est toujours amarrée à l'arrière, la communication entre le barreur et madame chargée de laisser filer l'ancre n'est pas au point (euphémisme), l'énervement et le stress se voient bien… et d'autres symptômes prouvent que la manœuvre va être intéressante…

Cependant, on retrouve en Grèce cette forme de solidarité qui s'est un peu perdue sur nos côtes. Il est rare qu'un bateau arrive à quai sans personne pour au moins prendre les amarres arrière. Parfois même, un skipper peut s'embarquer sur un autre bateau pour aider à la manoeuvre.

Il n'y a pas de règle infaillible pour prendre un poste à quai. Tout dépend  du bateau, de son pas d'hélice (arbre ou pod), de la quille (longue ou moderne), du vent (parfois du courant), et de l'expérience de l'équipage.

Un petit conseil qui prend toute sont importance ici, prévoir une commande du guindeau au poste de pilotage. Madame n'aura qu'à larguer de la chaîne pour ensuite venir à l'arrière pour lancer les amarres à quai. Il suffit ensuite au skipper (les skippers sont appelés  "Captain" ici) de tendre à la demande sa chaîne d'ancre. D'une façon générale, l'ancre SPADE est par ici monnaie courante, car sa tenue dans la vase ou le sable n'est plus à démontrer.

Il faut aussi et surtout écouter les conseils des locaux ou de ceux qui sont déjà en place, car ils connaissent les lieux et leurs spécificités. Quoiqu'il en soit, le passage est souvent gratuit, ou que de quelques euros, l'électricité et l'eau pouvant être gérées par un préposé qui demande alors une contribution financière là aussi modeste.

Cette situation fait aussi comprendre l'importance de l'eau en Grèce, notamment dans les îles, et on ne procède pas fréquemment au lavage des bateaux.

 

LA "SALADE" D'ANCRES

Très très fréquente dans tous les endroits où nous sommes passé. Il n'est pas toujours aisé de mouiller pile dans l'axe de l'emplacement que l'on a repéré, et la marche arrière n'est jamais parfaitement droite.

Comment l'éviter ? Compliqué… Nous avons l'habitude maintenant de mouiller long. Plus il y a des chaîne, mieux cela tient. Notre configuration de mouillage : ancre SPADE 14kg,  70 mètres de chaîne Ø 10mm (avec du câblot  de 40m de Ø 12 mm. Souvent, les 70 m sont largués pour ensuite retendre et terminer autour de 60m.

Au moins 2 fois par jour, on risque de voir un ou plusieurs mouillages d'arrivant se poser sur notre propre mouillage (chaîne ou ancre). C'est à l'heure du départ que l'on fait les comptes… Il faut alors avoir recours au crochet magique vendu chez les shipchandlers grecs, "chandlers" ici. Ou alors il faut plonger car les fonds sont souvent encombrés aussi.

Crochet magique

 

Petite astuce : frapper sur le diamant de l'ancre, un petit orin en Dynema d'environ 1m ou 1.50m, terminé par une boucle et un petit flotteur orange dont se servent les pêcheurs. Durant la plongée, il suffire de passer le crochet magique ou un bout pour faire basculer l'ancre.

Les orins traditionnels sont peu utilisés, et de toute façon aucunement respectés...

 

LES MOUILLAGES

Il faut toujours vérifier la profondeur qui peut rester importante jusqu'à une dizaine de mètres du bord avec le sondeur car les cartes ne sont pas toujours précises.

Le mouillage sur ancre avec 1 ou 2 amarres à terre ne nous a pas séduit et pour plusieurs raisons :

  • La navigation en couple entraîne la difficulté à quitter le bateau pour aller à terre à la nage ou en annexe, porter une ou deux amarres. En général, on pense à cette manœuvre quand il fait beau et que le vent n'est pas encore là. Mais quand il de lève...
    • Si on navigue avec plusieurs équipiers, la manœuvre est nettement plus facile.
  • Il faut ensuite récupérer (ou pas) le ou les bouts à terre. Là aussi, les mêmes raisons invoquées précédemment entrent en jeu, et si le vent a forci, la manœuvre peut s'avérer scabreuse…
    • La navigation en équipage avec équipier dédié à la récupération des amarres peut s'avérer plus commode.
    • Chaque bout à terre est fixé à une chaîne de 6 fermée en boucle qui permet d’entourer des rochers même immergés sans que les vagues ne puissent les défaire (LOGOS)
  • Dans tous les cas, mouillage fixe ou libre, les règles de mouillage restent en vigueur : 3 ou 4 fois la hauteur d'eau. De toute façon, plus il y a de chaîne, mieux le bateau tient.
  • Cette dernière réflexion en amène une autre. C’est désespérant, en effet, de voir comment s’y prennent certains bateaux de propriétaires ou en location… (On se demande bien comment sont informés les locataires au moment de prise en main du bateau…). (LOGOS)
  • Bien viser les plaques de sable, la tenue est meilleur, quoique dans la vase cela tienne bien également.

Et enfin, ne pas oublier la main de fer, car ça peut tirer beaucoup...

Main de fer

Pour la nuit, beaucoup de bateaux (voiliers ou moteur) arborent par ici des feux clignotants blancs ou rouge, en plus du feux de mouillage. Nous avons opté un clignotant blanc à l'arrière, et un clignotant rouge et blanc à l'avant.

 Flash

Le mouillage le plus confortable est le mouillage sur bouées fournies par les tavernas. Chaque taverna a sa propre couleur et en principe leur tenue est plus que bonne, car les corps morts sont des blocs de béton conséquents.Il convient alors de s'y rendre le soir, suivant la couleur correspondante, en remerciement, et en principe, la qualité de cuisine est au rendez vous.

 

LES FLOTTES DE LOCATION

Il y a le meilleur et souvent le pire! On trouve sur l'eau toutes les grosses sociétés de location. Seuls ou en flotte, les bateaux de location sont très nombreux, notamment en juillet et août. On trouve aussi des bateaux de location avec skipper. Ce sont à mon avis les plus "safe" dans les manœuvres. Les skippers sont aguerris et connaissent bien les endroits où ils arrivent.

Les individuels sont plus stressants car l'expérience n'est pas souvent au rendez vous. Là où ils veulent aller, ils y vont et il faut prévoir beaucoup de défenses car l'approche peut être rude et brutale…

Les flottilles arrivent en groupe comme le veut la définition et sont encadrés. Nous avons fréquenté les flottilles SAILING HOLIDAYS (société basée à Londres), et ce fut un plaisir. Les bateaux mesurent de 34 à 40 pieds, par groupe de 10 ou 12 avec un équipage d'encadrants sur un voilier rapide (qui ne marche qu'au moteur), avec un staff composé d'un skipper, un aide skipper et un technicien.

Ils arrivent avant le groupe et s'occupent d'installer leurs ouailles en les guidant par VHF ou par gestuelle, sans déranger les bateaux en place, et sans bruit ni dans la manœuvre, ni dans la soirée.

Les principales sociétés de location rencontrées (liste non exhaustives) :

Sunsail The mooring Sailing holidays Sail ionian Oceans evasion Dreamyacht Istion yachting

 

APPROVISIONNEMENT EN GASOIL

En principe, il est possible de s'approvisionner en gasoil dans tous les "ports". Il y a parfois une station service où l'on peut se fournir avec des bisons, mais la plupart du temps ces stations services sont équipées de petits camions citerne qui se faufilent sur les quais avec des tuyaux très longs qui leur permettent d'arriver jusqu'au bateau.

Gasoil

Il est cependant conseillé à chaque plein de se servir d'un additif antibactérien (avis de tous les voyageurs rencontrés) de ce type (sans pub...)

Bact fuel

 

L'ELECTRICITE

C'est toujours un grand moment quand on arrive...

Electricite 2

Une fois le bateau amarré, tout le monde se précipite pour se connecter à un point électrique. Beaucoup d'équipages de bateaux de location pensent que l'on peut se brancher impunément là où il y a une prise... Cependant, l'électricité est très souvent payante, et il faut avoir un oeil sur sa connexion...

Le plus "secure" est quand même d'acheter une clef, et de déconnecter son accès lorsque l'on quitte le bord ou pendant la nuit. Idem pour l'eau d'ailleurs. Le fait de ne pas payer le port, ou très peu, fait penser aux gens que tout est gratuit...

Il faut absolument se munir de rallonges (20m ou plus) avec prises européennes mâles et femelles, ainsi que de multiprises du même modèle, voire des adaptateurs. Tout ceci existe pré-monté chez les shipchandlers ou sur internet,, mais on peut aussi le faire soi même au fur et à mesure. En général la solidarité est de mise...

Rallonges Prise male Prise femelle Multiprise p17 3 sorties Adaptateur male  Adaptateur femelle

 

L'EAU

Dans certaines parties de la Grèce et notamment dans les îles, l'eau potable est une denrée rare. C'est pourquoi, très souvent dans les ports, un préposé est chargé de la gestion de l'eau. Pour quelques euros, on peut faire le plein. Mais c'est eau n'est pas bue par les habitants car considérée comme non potable, venant souvent de désalinisateurs. Cependant, l'habitude de laver son bateau à la fin d'une journée de mer se perd en Grèce. Il est préférable d'attendre d'être dans une vraie marina ou un port un peu évolué pour le faire. On peut cependant se faire livrer de l'eau potable dans certains endroits.

Eau potable

Néanmoins, il n'est pas interdit de prendre des précautions pour tenter de tenir les cuves propres par des moyens simples, en la filtrant avant l'entrée des cuves et en employant des produits d'utilisation simple.

Flitres eau  Aquaclean

Pour l'utilisation domestique, tout le monde charge des packs d'eau plate ou gazeuse que l'on trouve quasiment partout et très peu chers....

Eau grecque

Pour clore ce chapitre sur l'eau, pas de panique pour les lessives, car à peu près partout on trouve des services de lavage (laundry) où pour généralement 10.00€, le contenu d'une machine de 7 à 10kg est lavé, séché et enlevé et livré à bord. Pour un peu plus cher, le linge peut être repassé.

Laundry